Fraser Island

27/01/2009 - Pays : Australie - Imprimer ce message

« Vacances », voici un mot qui doit vous faire envie...et bien figurez-vous que l'on va peut-être en prendre pendant quelques semaines, voire quelques mois.

Pardon de commencer comme ça, mais autant parler des choses qui font mal (pour vous) dès le début, après promis, on ne vous en reparle plus.....pas sûr!!!

 

La vaisselle étant désormais derrière nous, on va se préoccuper des différentes sorties que l'on pourrait s'organiser. Et on peut d'ores et déjà vous dire que, pour notre première escapade, on a mis la barre assez haute. En effet, comme cité dans le post précédent, on s'est offert un voyage organisé sur Fraser Island.

 

Le voyage en bus digéré, on se retrouve, le matin du mardi 21, au backpacker à Rainbow Beach. Il est temps pour nous de retourner à la vie réelle et ses quelques inconvénients, il nous faut donc faire quelques courses et cuisiner. Le début d'après midi ne fut pas très violent, il s'est soldé par un basket et un passage en revue des nouvelles sur Internet. En soirée, les choses sérieuses commencent vraiment, un briefing est organisé pour nous présenter différents points sur le voyage (composition des groupes, règles de sécurité, packetage à emporter) et se termine par le plus important : la commande d'alcool pour les 3 jours. Autant dire que si avant on n'était pas très concentré, là on est s'est réveillé.

 

Le lendemain à l'aube (7h30), il est temps de partir en compagnie de 7 irlandais (4 filles  - 3 gars), un américain et nous. Ni une ni deux, on installe le 4x4 et let's go!!! On sent dès le début que l'on a affaire à des gens cool. Ils sont d'ailleurs tellement cool que dès le troisième kilomètre, une irlandaise se lève et s'exclame « beer???? », et c'est à ce moment précis que l'on prend conscience que les vacances ne vont pas être de tout repos. Rappel, il est 9h du matin.

Suite à un transfert par bateau, on arrive sur l'ile et notre Paris-Dakar à nous commence, on longe donc une plage de folie pendant une bonne heure, on entre ensuite dans les terres et on se retrouve au lac Mac Kenzie. Le sable est fin et blanc, l'eau totalement transparente à 27°, les arbres autour ,bref, tout y est. Tout ça pour vous dire que je n'ai peut-être pas vu d'endroit plus beau dans ma vie (presque plus beau que les chemins de hallage de la Mayenne, presque). On y passe donc quelques heures à jouer au volley dans l'eau, au foot et à somnoler. Cette dernière activité ne sera pas sans conséquence pour tout le monde. En effet, pour l'un de nos collègues irlandais, cela a même été fatal car, dès le lendemain, des cloques pleines d'eau, grosse comme des balles de golf ont littéralement germées de ses épaules, on se serait cru dans un film de science fiction!!!affreux....On lui tire quand même son chapeau car il a continué en ne se plaignant jamais.

On reprend ensuite la route (ou plutôt les chemins sinueux) en direction de notre lieu de campement. Le temps pour nous d'installer les tentes, de faire la bouffe (merci Yoann) et la soirée bat son plein. On discute, on joue à des jeux avec un verre à la main et tout d'un coup on réalise que le soleil se lève et qu'il est grand temps de se coucher.

Une ou deux heures de sommeil plus tard, il faut se lever et c'est reparti pour un tour. Après quelques heures dans le véhicule, on se retrouve à un bout de l'ile (qui a, au passage, la même superficie qu'un département français) et on gravit une petite falaise appelé Indian Head et là, je crois que c'était le plus bel endroit que j'ai jamais vu (presque aussi beau que le château de Craon, presque), vue 360° sur la plage magnifique d'une cinquantaine de kilomètres, dunes de sable, forêt et l'océan où l'on a aperçu un requin, bref, tout y est encore une fois!!!!

On se dirige ensuite vers notre camp de base pour y passer une nouvelle nuit. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on les a fait rêver avec notre cuisine. En effet, en guise de hors d'oeuvre, on leur a servi du poulet mariné accompagné de son riz parfumé et pour clore le repas, on leur a concocté du pain perdu....ils en ont presque eu la larme à l'oeil!!! Quant à la soirée en elle-même, elle a quelque peu tournée court car beaucoup de personnes (dont on faisait parties) étaient crevées. De plus, on a reçu la visite d'un invité surprise : la pluie, résultat des courses, on s'est couché vers minuit. Et là, je vous entends dire « pour une fois, ils se couchent tôt, c'est pas plus mal », et bien c'était sans compter sur notre Romain Michel national qui nous a fait un petit spectacle solo sur scène (dans la tente). Trois minutes après s'être couché, il commence à gueuler sur Yoann pour qu'il partage son matelas (qu'il n'avait évidemment pas). Il s'attaque ensuite à moi en me demandant d'enlever immédiatement toute l'eau qu'il y a dans la tente (une mini flaque) d'un ton digne du chanteur d'AC/DC en personne puis se recouche sans mot dire. Évidemment, on lui fait part de sa connerie le lendemain matin et, comme on s'y attendait quand même, il ne s'en rappelle plus, il dormait. Pour information, l'alcool n'a rien à voir la dedans car nous avons été relativement sobre ce soir là, il a juste fait son somnambule, tant pis pour nous (cela ne nous a quand même pas empêché de dormir).

Le lendemain fut assez calme avec balades en 4*4, pause en forêt et prise de vue du bateau échoué. Il faut ensuite, rebrousser chemin et revenir sur Rainbow Beach pour rendre le véhicule, faire les comptes d'argent et .......prendre une douche salvatrice.

 

Sur ce, A bientôt

 

Michel's



Etapes :
Fraser Island
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par simon (michel)
Le 30/01/2009 à 19:05:58
salut les michels
jvois ke tout va bien pour vous à part pour michel ki fait son somnambule (il était pas bourré?)
j'espere ke vous allez bien et amusez vous bien
bisous
simon et fanny


Laisser un commentaire