Bras de fer à la vietnamienne !

05/10/2009 - Pays : Vietnam - Imprimer ce message

Hello.

Ca y est, le beau temps est revenu ! Le risque de typhon n'est visiblement plus d'actualité.

Je suis donc arrivé à Hanoi après 20 très longues heures de bus. Encore une fois, la perte de mon Ipod n'a pas été trop conséqente car j'ai vite sympathisé avec 2 australiennes et un américain. Ce dernier, aux 50 printemps passés, avait exactement la même voix que Jamie Fox dans le film Ray Charles.. Ce qui est génial dans le voyage, c'est de rencontrer des gens de tous les horyzons et d'écouter les histoires de tout le monde. Chacun possède une anecdote bien croustillante dans son périple à partager. Les points de vues changent aussi énormément d'un pays à l'autre. J'aodre...


Hanoi est une ville exictante et jolie. Cà bouge dans tous les sens, c'est bruillant, çà sent la bouffe à tous les coins de rues, les petits bars locaux affichent des prix (pour la bière) défiant toute concurrence...En clair, une ville typique d'Asie du Sud-Est comme je les aime.

Dès que je suis arrivé à l'hôtel, je suis tombé nez-à-nez avec les personnes abandonnées (anglais, brésiliennes et australiens) à Hoi-An le soir des innondations (cf la soirée finie dans la piscine). Tout d'un coup, j'avais l'impression de me retrouver au palais de la bière de Chio, où chaque samedi on tombe sur quelqu'un qu'on a pas vu depuis longtemps. C'est cette excitation exacte que je ressentais à ce moment.

La première journée, je me suis laissé perdre dans les rues de la capitale en compagnie de Christina et May (les 2 australiennes) jusqu'à ce que je tombe sur le magasin Adidas que je cherchais depuis 2 mois. Une veine pas possible puisque c'est le seul magasin en Asie qui fait des chaussures au-dessus du 44. J'ai donc craqué et acheté mes belles running toutes bleues. C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi çà veut dire beaucoup (çà veut dire qu'on.....) ! Passons. On a terminé cette première journée bien crevante dans une brasserie allemande en compagnie de 2 autres américains et une Danoise. Je vous passe les noms, çà n'a que très peu d'utilités.


Pour la deuxième journée, on nous a recommandé une excursion à Nimh Binh. Pour être sûr de passer une journée peu commune, on s'est tapé 2 bus locaux d'une heure chacun et un taxi. On est finalement arrivés dans ce petit village perdu au milieu d'un payasage époustouflant. C'est la saison de récolte du riz en ce moment alors tous les habitants sont de sorties dans les champs et s'activent sur la place du village.

On a unprunté des vélos et on parti à travers brousse, slalomant entre les rizières, les cours d'eau et ces espèces de petites montagnes. J'avais oublié le plaisir de faire du vélo, loin de tous les bruits de la ville. En plein milieu de notre balade, l'un de nous a crevé. On est donc parti demander assistance à des gens qui habitaient une petite hute. Forcément, ils ne parlaient pas un mot d'anglais et nous toujours pas un mot de vietnamien. Ils nous ont prié de rentrer chez eux pour boire un verre d'eau. Pour vous décrire la scène, c'était un peu comme dans « Les bronzés font du ski » quand Popeye et sa bande se retouvent dans cette auberge perchée dans les montagnes et contraints, par politesse, d'accepter ce qu'on leur offre. Là, ce n'était pas l'eau de vie et les rillettes aux asticots mais plutôt de l'eau, loin d'être courante, et de l'alcool de riz. Mieux vallait ne pas regarder le contenu du verre.

Les hommes, aux bras remplis de tatouages et aus dents inexistantes, voulaient absolument m'affronter au bras de fer. Je ne suis pas abslument fan de ce sport mais pour le coup c'était marrant de se prêter au jeu. Un à un, ils se sont enchainés pour faire tomber « la légende vietnamienne », moi. L'histoire retiendra que je les ai tous couchés, hihi... C'était un peu effrayant au début de se retouver dans cette maison perdue au milieu de nulle part et rempli de gens aux visages marqués par l'alcool et la pauvreté mais je me suis vite senti à l'aise grâce à ce bras de fer. C'était un moyen pour moi de communiquer avec eux et pour eux un moyen de m'accueillir chez eux. Pour ma part, Le message que j'essayais de faire passer était en gros « vous n'arriverez pas à faire tomber le premier petit blanc venu ».

Je me souviendrais longtemps de ce moment passé avec ces vietnamiens, de leur acceuil, leur chaleur et leur envie d'échanger leur savoirs et leur culture. C'était un moment magique.


Revenus de notre balade, on s'est offert un petit tour de barque sur la rivière qui nous emmenait dans des caves. Après cette journée reposante, apaisante et enrichissante, nous nous sommes coltinés 3 heures de mini-bus surchargés pour revenir à Hanoi. Quand je dis surchargé, je ne trompe pas de vocabulaire. Nous étions 43 pour un minibus ne contenant d'habitude que 20 passagés.


Pfiouuuuu, que de bons moments passés au Vietnam. Vous l'aurez compris, j'adore ce pays !


Demain, direction Halong Bay où une petite croisière en bateau m'attend pour les 3 prochains jours.


Bye


Michel (Romain)

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Michel (Adrien)
Le 06/10/2009 à 17:58:49
Je suis tjr autant envieux ...
Par Apprendre à Trader
Le 11/04/2014 à 05:28:40
Du travail d orfevre, merci pour ce bon plaisir.
Apprendre à Trader http://www.methodeargent.net/


Par chan mard
Le 08/10/2009 à 16:57:23
je ne mets pas souvent des commentaires meme jms mais je suis fan!
Payasages de feu, et rencontres de malade!
A bientot pour les retrouvailles en MAyenne Natale

Nous serons tous là le week du 5 nov pour fêter votre retour et celui d'Adri et Faustine!
bises et profitez bien des derniers jours


Laisser un commentaire